L'horticulteur cultive des jardins potagers, floraux, d'ornement et d'agrément. Il peut également être pépiniériste.

Nature du travail

  • Conduire une production : L'horticulteur veille au développement des plantes, depuis la mise en culture jusqu'à la récolte, voire jusqu'à l'expédition. Après la mise en terre (pot), il surveille la croissance des plants, les arrose, les désherbe, les traite, les taille, les greffe ou les repique. Il choisit les terres, engrais et variétés adaptées. Pour les cultures de plein champ, il tient compte du climat et de la nature des sols.
  • Des clients bien conseillés : L'horticulteur est aussi un commercial. Il guide et conseille particuliers et professionnels dans leurs achats.
  • Une équipe à encadrer : L'horticulteur pourra être amené à gérer une équipe de salariés.
  • Des moyens techniques à gérer : L'horticulteur est à la tête d'un capital technique (Serres, tunnels, ombrières, matériels motorisés) qu'il devra régulièrement entretenir et renouveler.

Compétences et qualité requises

  • Polyvalence et minutie : Habileté manuelle, sens de l'observation, connaissances scientifiques sont des qualités nécessaires à l'horticulteur.  Un certain sens artistique est apprécié. L'horticulteur doit manipuler avec soin les matériels qui lui sont confiés ainsi que les végétaux dont il doit s'occuper.
  • Sens de l'adaptation : L'horticulteur doit savoir s'adapter à une automatisation croissante des outils de production (arrosage, brumisation, fertilisation...)
  • Gestion d'équipes

Lieu d'exercice

Dedans et dehors : Les productions se font en pleine terre, sous serre, sous ombrière  ou en tunnel.

Accès au métier

 

Pour devenir horticulteur le baccalauréat professionnel productions horticoles ou le BP REA sont les niveaux requis.  Le BPA travaux de la production horticole accessible par la voie de l'apprentissage donne l'autorisation d'exercer.